Les éditions Dominique Leroy dont je suis avec régularité les publications ont remodelé leur site de vente d’e-books et proposent actuellement un téléchargement gratuit de quelques pages du recueil de poèmes de Louis Perceau, Les Pisseuses (après inscription au site).

Louis Perceau, nous apprend ce site, « célèbre bibliographe de littérature érotique – on connaît le célébrissime L’enfer de la Bibliothèque Nationale avec Guillaume Apollinaire et Fleuret, a également commis quelques ouvrages savoureux dont ce recueil de poésie consacré à l’urolagnie féminine, une plaquette imprimée en 1934 par l’imprimeur Maurice Duflou à Paris.La plupart des exemplaires de cette plaquette, ont été vendus au cours des soirées du Lapin Agile, à Montmartre, où Perceau, allait une fois au deux par semaine réciter ses Pisseuses (un exemplaire de cette plaquette a été adjugé en 2007 à Drouot pour la somme de 500 euros). »

Louis Perceau (il s’agit d’un pseudonyme) est connu aussi pour ses contrepèteries dont par exemple « Ma belle-mère admire les rossignols du caroubier », cité sur le site Poésie érotique qui nous propose aussi la lecture de quelques poèmes de différents recueils, Douze sonnets lascifs, Les priapés, Au bord du lit…

En ce qui concerne le recueil Les Pisseuses, ce sont sept poèmes dont la lecture nous est proposée en format .pdf à partir de la page de téléchargement du site de Dominique Leroy : « Au long de la tour…, » « La gaillarde Commère », « La Jeune Épousée, » « La Vierge amoureuse », « La Fillette Avertie », « Vous aussi… », « Hâtez-vous… »

Une activité commune et des femmes différentes – jusqu’à vous interpeller !, le point de vue d’un voyeur (le lecteur l’est toujours) amateur d’ondinisme ou plus généralement de vers licencieux…