Terrible, l’organisation nécessaire pour nous absenter un week-end, mais quel week-end puisque je ne voulais vraiment pas manquer le salon du livre érotique qui se tiendra les 19 et 20 novembre à Evian ! Depuis hier, notre hôtel est réservé, nous y serons donc le samedi et le dimanche, sauf catastrophe de dernière minute.Mes beaux-parents devraient prendre en charge nos trois zouzous dans le sud de la France pendant que nous irions, monsieur et moi, à ce « salon du livre érotique et des dessous chics« . Je ne suis pas insensible à la lingerie, mais je trouve un peu étrange ce cocktail littérature érotique – lingerie. Pas vous ?Moins étrange par contre me paraît la présence d’expositions photographiques où nous reverrons d’ailleurs les photographies de Cls et Cls de Grenoble (je me demande d’ailleurs s’ils seront eux-mêmes présents : je vais leur poser la question). Quant aux auteurs présents, aux lectures et aux conférences… le programme s’annonce extra. Je vais écouter Ovidie, je vais faire dédicacer plein de livres puisque j’ai lu au moins un volume de tous les auteurs présents (hormis deux, je l’avoue, mais de fait je suis curieuse de découvrir ce que je ne connais pas encore). Monsieur ne pense finalement pas faire le stage de photographie de nu, puisque le coût serait apparemment supérieur au stage qu’il pourrait faire dans son club photo. Et puis une femme qui pose nue, il en a une à domicile, gratuitement, même si elle n’est pas modèle.Deux jours sans enfants courant novembre, ce serait l’occasion pour monsieur et moi de souffler. Outre le salon sur lequel nous nous rendrons les deux jours, nous nous demandions quoi faire. Monsieur est pire que moi, voyez-vous, il recherchait sur le site « place libertine » où nous pourrions nous rendre le samedi soir. Mais nous avons le temps d’y songer…