Sortis d’ouvrages luxueux et licencieux, des personnages sensuels prennent vie et s’adonnent à des débauches où voyeurisme, fétichismes divers, pratiques sexuelles les plus étranges se rencontrent. Le Serpent qui danse, poème de Baudelaire, Monika, sorte d’hagiographie d’après un récit d’Hoffmann, amours secrets de Casanova, fable de Sade, les très courtes ou plus longues digressions autour d’œuvres littéraires ou récits dus à l’imagination fertile de Rotundo, précédemment édités en quatre volumes aux éditions Albin Michel, sont à présent condensés en un seul et très beau volume des éditions Drugstore.

La publication de ce volume unique n’aurait-elle pas été l’occasion d’accompagner l’ouvrage d’une préface, d’une biographie et de quelques croquis pour les amateurs ?

Ex libris eroticis (intégrale) de Massimo Rotundo, éd. Drugstore, 25 €

_____

Présentation de l’éditeur :

Objet précieux et fantasmes sur commande

À la fin du XIXe, la société bourgeoise et aristocratique avait un hobby secret : les livres érotiques. Elle en commandait à des artistes confirmés. Ces livres sortaient en éditions numérotées, à des tirages très limités. Chaque client fournissait à l’artiste des indications détaillées sur ses goûts et sa personnalité intime. Protégés par leur haute position sociale, les clients n’avaient rien à craindre de la justice… ce qui n’était pas le cas des auteurs.

Dans ce recueil d’histoires courtes magnifiant le plaisir et la sexualité, le sublime dessin classique de Rotundo et son noir et blanc sobre et solennel contrastent magnifiquement avec l’extravagance des situations données en pâture aux fantasmes du lecteur. Drugstore réunit pour la première fois les quatre tomes de la série Ex-Libris Eroticis en une luxueuse intégrale, un objet précieux à ne pas mettre entre toutes les mains.

Massimo Rotundo (scénariste et dessinateur)
Massimo Rotundo est un illustrateur, storyboarder et auteur italien, fondateur de l’Ecole romaine de bande dessinée. Il a publié de nombreux livres en France dont Pasolini avec Jean Dufaux, ou Prédilection avec Makyo. Ses bandes dessinées sont vendues dans le monde entier. Au cinéma, il a travaillé avec de grands réalisateurs comme Paul Verhoeven, Martin Scorsese ou Roman Polanski.

_____

Il s’agit d’une très belle bande dessinée érotique de 192 pages dont la sortie était annoncée le 5 octobre dernier.
Le défaut que je note précédemment concernant l’absence de préface ou autres informations qui, pour une édition intégrale, me semblent judicieux, n’est pas l’apanage des éditions Drugstore avec cette bande dessinée Ex libris eroticis de Rotundo : je pourrais en effet faire le même reproche aux éditions Drugstore avec la sortie récente de Mona Street de Leone Frollo en version intégrale que j’évoquerai dans un autre billet de ce blog…