C’est un joli petit livre rouge aux bords arrondis qui se présente comme un fin carnet. Le titre y figure en bandeau et nous devons l’ôter pour ouvrir les pages. Peu conventionnel et de quoi piquer notre curiosité !

Rock’n’sex est l’œuvre de Lucie Lux, précédemment auteure du court roman Je ne m’ennuie jamais toute seule et de MissCandy Dion qui signe des illustrations en noir, blanc et rouge, en regard de chaque page de texte. Il s’agit d’un documentaire sur les liens entretenus par la musique rock et le sexe, que ce soit à travers les paroles des chansons, les attitudes sur scène et les accessoires ou vêtements utilisés, ou par le comportement et paroles des musiciens hors scène. Un petit livre qui fourmille d’informations, de paroles originales et traduites, d’anecdotes diverses et avec ce volume, nous ne pouvons qu’en convenir : le rock et le sexe sont étroitement liés.

Chuck Berry qui filme des femmes aux toilettes, Iggy Pop exhibitionniste, l’esthétique SM, les groupies fières de leur liberté sexuelle, l’émergence du « pussy power », autant de personnalités ou de thèmes abordés dans ce surprenant, instructif et passionnant petit volume.

Rock’n’sex, Lucie Lux et MissCandy Dion, éd. Tana, 9,90 €

_____

Présentation de l’éditeur :

Rock’n’sex passe aux rayons « X » le rock en trente-cinq pages et illustrations. Une compilation complètement subjective et, surtout, non exhaustive, qui raconte une part de cette musique à travers son incarnation originelle, le sexe. Qu’il soit textuel, gestuel, visuel, le caractère sexuel et sexué du rock traverse les années et évolue avec les styles, dévoile l’intimité de ses idoles et bouscule au passage certains préjugés.

_____

Un excellent petit livre que je recommande !
Pour en découvrir des extraits, rendez-vous sur la page de la maison d’édition Tana : http://www.tana.fr/items/Sex_rock_n_roll/catalogue_html