Deux jeunes garçons trouvent de vielles bobines de film, et Betty Page apparaît sur un écran improvisé. Une chic fille ! L’oncle leur raconte alors la vie de Betty Page, devenue une icône fétichiste, modèle fort peu vêtue pour des cartes postales ou des photographies de magazines, bondagée, prenant des poses qui lui confèrent souvent néanmoins un air innocent.
Enfance près de sa mère amatrice de hauts talons, professorat d’anglais, tenue du fouet, célébrité et désillusions : c’est un parcours romancé de sa vie auxquelles nous convient, avec une pointe d’humour,  le dessinateur Jaap de Boer et le scénariste Jesse van Achtrwiel.
La bande dessinée est suivie de douze pages de photographies, illustrations et textes de Jaap de Boer où le dessinateur clame son admiration pour la belle Betty Page.

Betty Page – Reine des pin-up, Jaap de Boer & Jesse van Achtrwiel, éd. La Musardine, 15,90 €

_____

Présentation de l’éditeur :

La fabuleuse histoire de la reine des pin-up en bande dessinée !

Le livre :
Icône subliminale du monde du fétichisme depuis soixante années, Bettie Mae Page, dite Betty Page, est l’objet d’une merveilleuse bande dessinée d’humour qui fut éditée une première fois en 1995 et que La Musardine reprend dans une version remastérisée, corrigée et contextualisée. Le récit pastiche les célèbres histoires de l’Oncle Paul, publiées autrefois dans l’hebdomadaire Spirou, et narre par le menu l’édifiante ascension de la pin-up Page aux États-Unis, de son enfance, car elle développa très tôt un goût prononcé pour les talons aiguilles et les porte-jarretelles, jusqu’aux années Cinquante, où les nombreux clichés pris d’elle la portèrent aux nues dans la fantasmagorie érotique moderne.
La bande dessinée est l’œuvre de Jesse van Achterwiel et Jaap de Boer. Dans un style graphique qui rappelle volontairement l’école franco-belge de l’humour dessiné, elle évoque pourtant avec détail le parcours de vie de Bettie Mae Page. Il faut avouer que le dessinateur, Jaap de Boer est un fan de longue date. Jeune adulte, lors de son premier voyage aux USA au début des seventies, il découvre la plastique exceptionnelle de Betty. Depuis, il collectionne tout ce qu’il trouve sur son modèle féminin favori. Cette réédition comporte une introduction et une album photos d’une dizaine de pages dans lequel Jaap de Boer commente pour la première fois, avec un certaines tendresse, les poses qui l’ont le plus bouleversé…

L’auteur :
Après divers petits métiers, Jaap de Boer se tourne vers la bande dessinée dans le courant des années 1980. C’est en 1985 qu’il emploie ce pseudonyme et réalise avec Joop van Linden Nathalie la petite hôtesse, un pastiche érotique de la série Natacha (de François Walthéry) qui connaît alors un grand succès commercial. Dans la foulée, et usant souvent de divers autres noms de plume, il crée d’autres personnages féminins pour les revues Micro News, Yéti, Hot Vidéo, Glamour, Furioso, Bédé Adult’, etc. L’histoire de Betty Page lui tient particulièrement à coeur car elle incarne, pour lui, à tous points de vue, la Femme Idéale.

_____

Volume paru le 3 novembre 2011.

_____

Un extrait de l’introduction, texte de Henri Filippini :

Déesse de l’érotisme, vedette de films, la reine des pin-up ne pouvait que séduire Jaap de Boer, artiste français de la fin du vingtième siècle. C’est avec la complicité de Jesse van Achterwiel, pseudonyme du scénariste belge Jean-Claude de la Royère, qu’il a redonné vie en 1995 à la pétillante Betty. Admirateur de François Walthéry, le papa de la pulpeuse Natacha, il s’est librement inspiré de son trait alerte et coquin pour illustrer les aventures de la pulpeuse strip-teaseuse.