J’ai deux mois de retard dans l’évocation de cette bd, sortie le 19 octobre. J’en avais lu, dès réception, le premier volet, Rendez-vous fatal (Ballade en si bémol) mais cette aventure très sombre m’avait découragée de lire le deuxième volet de cette « intégrale ». Je n’ai donc repris le volume qu’aujourd’hui et viens de terminer WWW – Trois filles sur le net qui a aussi un côté « noir », le titre du volume est justifié, mais se termine, ouf, plus légèrement que l’oppressante première partie.

_____

 Le volume Noirs desseins se compose de deux parties, Rendez-vous fatal et Trois filles sur le net.

La première relate l’histoire d’un homme incapable de rembourser des dettes dont la femme, chaque jour, se fait violer, où qu’elle se trouve, jusqu’au moment où il pourra payer ce qu’il doit. Toujours le même homme, à la même heure, sans une parole…

La deuxième met en scène deux colocataires payées pour montrer leur quotidien à travers une webcam, mais leur site ne reçoit plus aucune visite : c’est du sexe que veulent voir les Internautes ! tonne leur sponsor. Toutes deux se mettent donc à montrer ce que ce dernier souhaite, jusqu’à l’arrivée de la sœur d’une des deux jeunes femmes, qui vient de fuir l’homme qu’elle aime car il ne cesse de l’humilier, de plus en plus, devant autrui. Or, derrière son ordinateur, cet homme retrouve la jeune femme qui recherchait…

Deux récits noirs où s’entremêlent le sexe, l’argent et le macabre. L’amour aussi, mais quels étranges amours…

Noirs desseins – L’intégrale, Milo Manara, éd. Drugstore, 19 €

_____

Extrait :

_____

Présentation de l’éditeur :

Une femme somptueuse est abusée chaque jour par une brute, en paiement des intérêts de la dette contractée par son politicien de mari. Deux jeunes femmes colocataires s’exhibent devant des caméras vidéo pour gagner leur vie. Jusqu’à ce que la soeur de l’une d’elles, victime de son attraction pour un pervers, fasse entrer le danger dans l’appartement…
Comme toujours chez Manara, la lecture invite au trouble des sens et célèbre le corps de la femme. Dans Noirs Desseins, point d’onirisme, d’humour ou de situations aux frontières du fantastique : le maestro commente le monde contemporain, des coulisses ambigües du pouvoir politique aux dérives d’Internet. Pourtant, ça n’est pas strictement une image de la réalité qu’il nous propose, mais encore et toujours ses fantasmes sexuels : geôliers amoureux, victimes secrètement consentantes, vengeance et manipulation mâtinées de plaisir torride…

Assumez vos plaisirs coupables grâce au maître de l’érotisme !

_____

Drugstore réédite progressivement l’ensemble de l’œuvre de Milo Manara. Tout récemment, j’avais évoqué la réédition de L’Art de la fessée notamment…

Voir la page consacrée à Milo Manara sur le site de Drugstore : http://www.drugstorebd.com/auteurs/manara-milo.htm