Après une courte narration de leur chemin de vie avant le Tantra, Marisa Ortolan et Jacques Lucas, psychothérapeutes qui animent ensemble des stages de Tantra, évoquent ce qu’est ce Tantra dont le nom nous est familier sans que ses pratiques ne le soient : « Le Trantra n’est pas une religion mais engage la dimension spirituelle de l’Être. La relation, à l’autre, à l’autre sexe en particulier, est au centre de la démarche tantrique. C’est un art de vivre et d’aimer et si la pratique tantrique implique, et c’est vrai, les aspects sexuels de la relation, elle ne se limite pas à cela comme semblent le croire beaucoup de personnes. » (p. 20)
« Le Tantra ne s’adresse pas à ceux qui veulent optimiser leurs performances sexuelles mais à ceux qui ont soif de « se connecter », de donner et trouver sens à leur sexualité et qui sont prêts à s’impliquer intensément dans cette quête, au-delà de la sexualité. » (p. 36)
Deux formes de Tantra existent, le Tantra rouge (dit de la main gauche) qui inclut un travail sur la sexualité et un Tantra blanc (dit de la main droite) qui exclut ce travail, le jugeant trop direct. Pour leur part, M. Ortolan et J. Lucas abordent ce Tantra rouge. Mais quelle que soit l’approche utilisée, ces Tantra travaillent sur les « chakras », qui sont les sept centres énergétiques répartis sur l’ensemble du corps, sur la libération des blocages avec à la respiration. Les auteurs décrivent donc ces chakras, la façon d’en prendre conscience et donnent des exemples avec des situations vécues par des stagiaires.
« Pour nous, le Sacré est à distinguer du Religieux. Le sacré dans le Tantra invite à une autre reliance. Il n’est pas question d’adhérer à une fois, ni de répéter des rites, ni de souscrire à des dogmes, ni de faire siennes des croyances. Il s’agit d’une perception des êtres, des relations et des choses, dans le présent. Un sentiment proche de l’état amoureux accompagne ce regard où tout peut être perçu comme une manifestation du divin. La qualité de relation avec l’environnement et particulièrement le/la partenaire devient unique, Sacrée. » (p. 103)
La relation dans le couple passe par plusieurs phases, et les auteurs détaillent ces étapes et quelques moyens de franchir celles qui sont les plus difficiles.
Le Tantra est vivant, s’expérimente. À travers les stages que les deux auteurs proposent, des hommes et des femmes sont confrontés à leurs propres limites, à la résurgence de douleurs anciennes. Une approche psychotérapeutique peut être mise en place en parallèle. Le Tantra ne remplace pas cette démarche, mais peut la compléter. Il est prise de conscience d’un être au monde, en relation avec les autres, notamment pour un mieux-vivre avec son partenaire.Le Tantra – Horizon sacré de la relation, Marisa Ortolan et Jacques Lucas, 2e éd. revue et augmentée, éd. Le souffle d’or, coll. Champ d’idées, 14,90 €

_____

Présentation du livre sur le site de l’éditeur : http://www.souffledor.fr/boutique/produits_le-tantra-horizon-sacre-de-la-relation_12_2633.html