J’aurais envie de classer les récits sadomasochistes en deux catégories, même si ce classement a quelque chose d’un peu arbitraire et ne réflète pas nécessairement toutes les teintes que peuvent prendre ces textes.

Il y a ces récits de domination qui vont crescendo jusqu’à assujettissement complet d’un homme ou d’une femme, esclave consentant, voué aux pires souffrances. L’esclavage est définitif, la soumise ou le soumis marqué au fer, elle ou il n’a plus d’existence hors de cette condition d’esclave.

Et puis il y a ces récits qui ont un début, un milieu, et aussi une fin, le sadomasochisme n’est que le fait d’un moment plus ou moins long, moment qui peut être reconduit, à travers un cycle, mais la soumise ou le soumis réintègre sa vie de tous les jours, de même que la maîtresse ou le maître.

J’ai pour ma part une préférence pour cette deuxième catégorie de récits. Le moment où la situation bascule, d’une situation « vanille » au SM, l’évolution des comportements sont des passages que j’attends, que j’aime lire.

***

Il en est ainsi avec la nouvelle de Miriam Blaylock, Fais-moi mal ou L’Art de rester de marbre, publiée aujourd’hui et désormais disponible ici et dans d’autes librairies numériques.

La mise en route peut sembler un peu longue, et pourtant elle me semble primordiale : ce sont deux personnages féminins dans la ville, sous la pluie, avec leur mode de pensée, leur personnalité. Nous les voyons évoluer, nous construisons mentalement une représentation. Et puis vient le huis-clos, les divergences sont plus flagrantes encore, jusqu’au moment où cette parole « fais-moi mal » rapproche ces deux femmes. Je ne vous livre pas un résumé du récit, parce qu’il est plus intéressant de le lire que d’en saisir quelques bribes à travers ce que je pourrais vous dire à son propos.

Miriam Blaylock, précédemment auteur de poèmes SM publiés dans une maison d’édition belge que vous pouvez à présent lire sur son site, précédemment auteur de quantité de textes à découvrir de toute urgence si ce n’est pas encore fait, précédemment auteur du pastiche Le Petit Chaperon vert, dans la collection e-ros graphique, signe donc à présent une nouvelle dans la collection e-ros D/s. L’actualité de l’auteur, après cette publication ? L’écriture d’un autre pastiche de conte, accompagné des illustrations de Denis, à paraître cet été…

Fais-moi mal ou L’Art de rester de marbre, Miriam Blaylock (illustration de couverture de Jahyra), éd. Dominique Leroy, coll. e-ros D/s, 1,29 € (e-book en format pdf, ePub, mobi/kindle)

http://dominiqueleroy.izibookstore.com/produit/126