La chanson se nomme Quand tu te déshabilles, et c’est une découverte que je dois à S. (J’utilise, comme à mon habitude, une initiale, et ensuite chacun s’y perd puisqu’une même initiale peut désigner plusieurs personnes. Tant pis !) Il s’agit d’une chanson de Florent Vintrigner dont il m’est impossible, je ne sais pas pourquoi, de retenir le nom. Trop de n, trop de i pour le nom, et un prénom assez peu répandu, peut-être. La chanson est extraite de l’album « T’inquiète Lazare ».

Il s’agit d’une évocation de la mise à nu d’une femme, d’une vision enchanteresse qui ravit le narrateur et qui éveille  ses instincts. Le déshabillage s’y fait lentement, avec des énumérations et des périphrases…

Un très joli titre, simple et entraînant, dont voici les paroles, prises sur cette page.

Quand tu te déshabilles
J’ veux dire quand tu te mets toute nue
Que le rien qui t’habille
Ne t’habille plus
Quand par-dessus les grilles
De ta délicieuse vertu
Soudain, tu éparpilles
Tes frous-frous et tes tissus
Tes dentelles et tes résilles
Bref, tout le superflu
Tout le rien qui t’habille
Et ne t’habille plus
Moi qui vais de ville en ville
De jolies choses, j’en ai vu
Mais j’ai jamais rien vu d’aussi joli
Que quand tu te mets toute nue

Quand de ta coquille
Il ne reste que le contenu
Une étoile qui scintille
Sans un nuage dessus
J’ai le cœur qui part en vrille
Dans ma poitrine, quel chahut!
Comme dans celle d’un gorille
Qui retrouve sa tribu
Gare à celui qui s’émoustille
Qui voit ce que j’ai vu
Il aura les yeux qui brillent
Et un coup de poing dessus
Quand tu te déshabilles
J’ veux dire quand tu t’ mets toute nue
Que le rien qui t’habille
Ne t’habille plus

Et moi, j’ trouve ça pas croyable
De pouvoir voir tout ça
J’ai dû vendre mon âme au diable
Et je n’ m’en souviens pas
Je danse sur la table
Comme un gaucho ou un Magyar
Qui s’inspire du cheval
Quand il piaffe, quand il se cabre
J’y peux rien, c’est dans mon thème astral
Les étoiles me baptisèrent
Entre l’homme et l’animal
Sagittaire ascendant sagittaire
Entre l’homme et l’animal
C’est l’animal que je préfère
Toi la femelle et moi le mâle
Et ta chair qui appelle ma chair

Pour une audition : peut-être sur youtube, en public, même si la qualité d’écoute n’est pas la meilleure qui soit.