Giovanna Casotto. Le nom ne m’était pas inconnu mais je n’avais jusqu’alors jamais lu de BD de cette dessinatrice italienne. Voici qui est chose faite avec Giovanna ! Ah !, troisième BD publiée par Dynamite après Oh ! Giovanna ! et Giovanna ! Si !

On ne peut pas dire que les titres soient originaux, mais les exclamations semblent justifiées quand on voit la plastique de la jeune femme, Giovanna, double dessinée de la dessinatrice.

« Après Oh ! Giovanna ! et Giovanna ! Si !, Giovanna Casotto, la seule dessinatrice qui ose se mettre elle-même en scène sans la moindre pudeur, revient avec son très attendu troisième album : Giovanna ! Ah !, soit 64 pages de pure pornographie à l’italienne 100% inédites à ne lire que d’une seule main. Enjoy ! »

Enjoy, c’est de l’italien ? A lire cette présentation de la BD, je me suis demandée s’il y avait de « la pornographie à l’italienne », à la façon d’une « école belge », plus au sud, là où il fait moins froid et que l’héroïne peut se promener à poil sans avoir froid. Car des poils, il y en a chez Giovanna, fait assez inhabituel pour que je le souligne. Certes, ce n’est pas la moiteur de la forêt équatoriale, mais certains poils semblent pousser follement et ne pas déranger la belle, ni les messieurs qui se succèdent sur place.

Au sommaire de cette bande dessinée :

Débrouille-toi, pp. 3-11, scénario de Fernando Caretta

Un homme trop occupé et ignorant comment réparer les problèmes de tuyauterie, de serrure,… ? Giovanna fait appel au fils du concierge, doué à plusieurs égards.

Coup franc, pp. 12-16, scénario de M. Grady

Pendant qu’est diffusé un match de foot, tir au but sur canapé.

Les règles, pp. 17-20, scénario de Flavio d’Atri

Celles que l’on doit respecter…

La femme parfaite, pp. 21-28, scénario de Fernando Caretta

Point de vue masculin adopté sur cette femme exceptionnelle…

La domestique, pp. 29-52, scénario de Fernando Caretta

Meurtres de femmes sur commande par une agent secret qui aime la chair féminine.

Rien qu’un jeu, pp. 53-57, scnéario de La Cocca

C’est elle qui décide, malgré les apparences…

Bonus Galerie de 4 pages.

 

Les histoires narrées sont très courtes, hormis La domestique, et sont toutes orientées vers des actes sexuels. Quelques effets de surprise, un peu d’humour dans ces scénarios. Les illustrations font penser à des photographies noires et blanc recolorées, comme s’il s’agissait d’un roman photo.

Cette bande dessinée sera en librairie à partir du 24 avril.

Giovanna ! Ah !, Giovanna Casotto, éd. Dynamite, 15,90€