Angie est infirmière et ne porte pas grand chose sous sa blouse, ce qui facilite grandement l’accès à certaines parties de son intimité à qui la croise dans les couloirs de l’hôpital, dans la réserve, dans les chambres de patients… Angie est si dévouée qu’elle se penche toujours un peu plus que nécessaire, ce qui n’est bien entendu pas sans conséquence sur la vision que l’on peut avoir de son anatomie. Et puis elle est toujours partante pour donner un peu de réconfort manuel ou labial, soulager une verge trop raide. Angie travaille beaucoup, se voit confier des missions très particulières. Chaque soir, elle est éreintée. La vie d’infirmière est une vie de labeur. Heureusement, Angie bénéficie de deux compensations importantes : l’argent car elle est bien payée et reçoit beaucoup d’extras, et des orgasmes fréquents. Son métier lui plaît bien, en somme…

Cette bande dessinée propose des scénarios classiques et si le fantasme de l’infirmière accueillante ne suffit pas, Angie porte une tenue d’écolière prête à recevoir la fessée. Classique mais certainement très efficace pour exciter un lecteur, je n’en ai aucun doute.

J’aime beaucoup les dessins (et curieusement, très peu celui de couverture en comparaison du reste). Angie est un personnage superbe, jolie femme brune très avenante. Les personnages masculins sont aussi très travaillés, distincts les uns des autres, j’apprécie les détails comme la barbichette, les rides d’expression, les lunettes, les cheveux mal coiffés…

Une réplique qui m’a fait rire : « J’adore qu’on me suce la pointe des seins… tu sais… ça me fait un « vraoum » dans le bénitier…. » (p. 173)

Angie, infirmière de nuit, Chris, éd. Dynamite, coll. Outrage, 14,70€

 

Présentation de l’éditeur :

Brune, un corps de rêve, Angie nous entraîne dans les couloirs déserts de l’hôpital, hantés par de curieux personnages ayant en tête des projets pas toujours honnêtes. Le corps en feu, elle n’hésite pas à s’offrir à ceux ou celles qui la poussent à des étreintes sauvages. Avec son goût du bondage et du sadomasochisme, Chris signe ici une oeuvre qui ravira les amateurs d’érotisme les plus exigeants. Angie, infirmière de nuit est l’une des séries-cultes de Chris, alias Xavier Musquera, grand nom de la BD érotique des années quatre-vingt. Cette édition rassemble les 4 épisodes de la série Angie, parue en revue, puis aux éditions CAP.