Les appels à textes de la collection ont de plus en plus de succès : vous avez ainsi été nombreux à participer en adressant avant le 1er de ce mois un texte court (6 à 7000 signes étaient demandés) pour la création de ce recueil thématique sur la fessée érotique. Le titre sera publié en août, il s’agira de À corps et à cris, Cinq Fessées érotiques, pour la collection e-ros D/s (avec une illustration de couverture de Jahyra bien sûr !)

Pour ce thème, j’ai été bien plus enthousiaste à la lecture de vos textes. J’ai beaucoup soupiré en lisant des textes peu lisibles lors de précédents appels à textes : trop d’incohérences, trop de situations mièvres ou plates, trop de fautes de syntaxe, etc. J’ai eu par contre pour ce dernier appel à textes très peu de  gros défauts d’écriture. La sélection en a été d’autant plus difficile a établir.

J’ai été surprise de constater que pour plusieurs d’entre vous la fessée se donnait… en forêt. C’est le lieu que j’ai retrouvé le plus fréquemment mentionné. Mais pour la majorité d’entre vous, la fessée s’est donnée en lieu clos (en dehors de la forêt, il y a eu une fessée dans un jardin), souvent son domicile d’ailleurs, et généralement se déroulait entre deux personnages, un homme et une femme (une exception : deux femmes). Quelques textes ont mis en scène un tiers.

La fessée la plus originale, du moins introduite de manière la plus originale, que j’ai reçue évoquait la correspondance de Mozart à sa femme, avec citation à l’appui (la correspondance de Mozart a été éditée chez Flammarion en 2011). Mozart, ce coquin, menaçait son épouse de corriger son charmant petit cul fait pour les baisers… Je n’ai malheureusement pas retenu le texte en question car la suite me semblait bien moins intéressante que l’introduction. Dommage !

En définitive, les cinq textes retenus émanaient pour moitié d’auteurs novices, avec deux noms qui m’étaient totalement inconnus : Karine Géhin avec son histoire L’amour badine, Stéphane Lourmel avec 88-89. Un nom que je connaissais un peu : Désie Filidor, qui a proposé le texte le plus court du recueil : Électrodynamique quantique haute tension. Et deux noms familiers puisque ces auteurs ont écrit autre chose pour la collection : Danny Tyran avec L’Alarme (Danny publiera un roman, L’Envol, en juillet) et Gilles Milo-Vacéri avec Le Pensionnat (un titre de cet auteur est prévu en avril : L’Anniversaire, Jeux libertins et un autre en septembre : Destin de femmes).

Cet appel à textes a été aussi pour moi l’occasion de recevoir un texte de François Chabert (qui a déjà participé à deux collectifs, dont Attachements, à paraître en avril, avec au total trois textes publiés dans la collection e-ros) qui a servi de base à un autre projet. Début 2014 normalement, vous pourrez découvrir un titre de cet auteur comprenant trois nouvelles, une évoquant une fessée et deux autres que je viens d’accepter, l’ensemble ayant une thématique cohérente.

Je proposerai un nouvel appel à textes dans quelques mois, à nouveau pour un recueil collectif thématique. En attendant, si l’envie vous démange d’écrire, merci de suivre les consignes présentées sur cette page : http://dominiqueleroy.izibookstore.com/store/page/88/