Juliette voyage en Italie et rencontre « l’ermite de l’Apennin » qui lui fait visiter sa demeure, découvrir ses mœurs, et ses plus exquises cruautés. D’après l’œuvre de Sade, L’Ermite de l’Apennin, Juliette de Sade 2, est illustré par Philippe Cavell : le texte garde une place prépondérante (notamment lors de la profession de foi de Minski, l’ermite), les illustrations soulignent les vices des personnages sans en montrer trop crûment les effets.

Les couleurs sont même douces, souvent dans les tons pastel. De très petites vignettes sont fréquemment utilisées pour montrer la démultiplication des sévices, car chez Sade le nombre est important, on cite précisément l’âge des victimes, on les dénombre, comme on quantifie le sperme déchargé. Les illustrations rendent visibles la géométrie, l’ordonnancement parfait des figures, des alignements (des meubles vivants par exemple).

Terrible livre que celui-là…

L’Ermite de l’Apennin, Juliette de Sade 2, Philippe Cavell, éd. Dominique Leroy, coll. Vertiges bulles, 4,99€ (formats ePUB, PDF et Mobipocket)