Sexie ou L’Éloge de la nymphomanie de Claude Seignolle est un roman divisé en un grand nombre de chapitres, chacun narrant au minimum une aventure sexuelle particulière du narrateur.
Contrairement à ce qu’indique le titre, Sexie n’est pas le personnage principal du roman, mais la complice d’un grand nombre d’aventures menées par le narrateur lui-même. De même, le terme de nymphomanie peut s’appliquer en effet au personnage de Sexie, qui saute sur tout homme qui passe à sa portée, mais quel serait son équivalent masculin ? Car le narrateur est accaparé par des pensées lubriques dès qu’une femme se présente dans son champ de vision.La verve du conteur, ses stratégies d’approche adaptées à chaque femme et la façon de les raconter, les fantaisies verbales, et notamment les métaphores, rendent le récit particulièrement plaisant à lire. L’inventivité de l’auteur ne semble pas avoir de limites, et ce roman, Sexie, sort du commun. Par contre, je modèrerais en disant que les femmes ne font à plusieurs reprises que piètre figuration, elles sont considérées comme des proies et sont souvent un peu bécasses. On est souvent plus proche de la gauloiserie que de ce que l’on pourrait nommer érotisme, mais tout est question de définition… Le narrateur use cependant d’humour, ce qui permet à ces situations de passer plus facilement. Heureusement aussi, les rôles peuvent s’inverser et le narrateur se retrouve parfois penaud, la queue entre les jambes, joué par une femme qu’il a tenté de séduire. Quand ce n’est pas Sexie qui le devance dans ses manœuvres de séduction…

Claude Seignolle est un auteur de littérature fantastique qui a tu pendant longtemps la paternité de ce roman, dont il a rédigé l’introduction. Le pseudonyme choisi par l’auteur était alors Starcante. Nulle situation fantastique dans ce roman, mais une réelle maîtrise de l’écriture d’un récit qui tient son lecteur et le pousse à continuer de lire jusqu’au bout l’aventure narrée.

Sexie ou L’Éloge de la nymphomanie, Claude Seignolle, éd. Dominique Leroy, coll. L’Enfer de la Bibliothèque nationale de France, 9,99€