Les Chemins obscurs est une maison d’édition numérique canadienne dédiée aux genres de l’imaginaire : « Le sombre, l’étrange, le baroque, le curieux, le ténébreux, l’impossible, l’illusion, la mort, exercent sur nous une fascination compréhensible. »

Parmi leurs publications, j’ai remarqué une série en cours, dans la collection Les Chemins secrets : Escadron Bio Super Élite, Les Aspirantes. A l’heure actuelle, deux feuilletons sont parus.

Cette série, écrite par Annie May, propose d’associer science-fiction et érotisme. Vous le savez, je me suis penchée sur ce mélange de genre grâce à la lecture de deux nouvelles de Gaëlle Dupille (La Première Colonie notamment). J’ai donc été très tentée de lire cette série, ou du moins le début de celle-ci. J’ai donc contacté les éditions Les Chemins obscurs qui m’ont répondu aussitôt favorablement, m’adressant les deux eBooks en format ePUB. Hier soir, j’ai lu le premier épisode dont je vous rends compte à présent.

Titre de ce premier feuilleton : L’Examen médical. J’avoue que j’ai été très surprise par ce récit d’une petite vingtaine de pages. Je pensais que l’accent serait mis sur un érotisme assez bon enfant, ce qui n’est pas du tout le cas. On est au contraire dans un récit que je qualifierai de pornographique (et comprenez bien que je ne considère pas ce terme comme péjoratif). J’aurais cependant dû m’en douter si j’avais prêté plus attention à la notice du livre :

« En 2095, les manipulations génétiques ont créé des monstres énormes qui déciment les campagnes et menacent l’agriculture. Pour se protéger, l’humanité ne peut compter que sur un escadron de femmes d’élite qui pilotent d’énormes robots à l’aide de leur pouvoir sexuel. Stella aspire à être l’une d’elle, mais elle devra d’abord subir un examen médical particulièrement humiliant. Premier épisode de la série de science-fiction érotique d’Annie May, Escadron Bio Super Élite, inspirée par les hentai. »

Le terme « hentai » était suffisamment explicite en effet. Et quand on lit le nom de l’auteur, Annie May, on pense aussitôt au terme « animé »… (J’ignore s’il s’agit d’un pseudonyme, cependant.)

[Voir le blog (orthographié « blogue » car nous sommes au Québec) d’Annie May : http://cheminsobscurs.com/annie-may/]

Amateurs de romance édulcorée, cette série n’est pas pour vous. Si par contre vous appréciez de lire un texte qui enchaîne des situations à caractère sexuel à un rythme soutenu, peut-être aimerez-vous ce texte. Pour ma part, je suis assez contente de l’avoir lu, parce qu’il bouleverse un peu ce que je connais, parce que je suis curieuse de voir comment on peut intégrer la science-fiction à la pornographie et inversement.

La notice du livre cadre bien plus la situation qu’on ne peut la découvrir soi-même à la lecture, je trouve dommage que ce contexte de lutte contre des monstres qui menacent la végétation soit ainsi occulté. Nous l’apprendrons peut-être dans les épisodes suivantes…. Dans celui-ci, nous savons que Stella souhaite rejoindre la classe des pilotes et qu’elle est métisse, c’est à dire en partie humaine uniquement, et cela se constate à ses poils pubiens verts (si sa chevelure est blonde, c’est qu’elle la teint pour ne pas être identifiée comme métisse). Elle fantasme sur le capitaine, qu’elle rencontre en arrivant sur les lieux de la formation. Avant de pouvoir être sélectionnée, des épreuves l’attendent. La première d’entre elles est l’examen médical. Le lecteur découvre au fil des pages en quoi consiste cet examen, rien ne transparaît au début du récit. Et cet examen est sexuel. Mais avant celui-ci, il y a l’humiliation subie : les places de pilote sont convoitées et peu nombreuses, la sélection se fait aussi par le caractère affirmé des jeunes femmes, par leur faculté de résistance. On est dans un univers militaire, en somme. L’humiliation, la honte, se peignent donc sur le visage de Stella, et pas que sur son visage… Ces situations l’excitent énormément. La lubrification nécessaire à la suite du test n’en est que plus abondante…

D’un point de vue stylistique, je pense que le texte a des faiblesses dans les premières pages : lorsque les jeunes filles se trouvent au vestiaire notamment, je trouve les qualificatifs de la poitrine de chacune un peu trop répétitifs. Stella ne fait qu’envier la poitrine d’une telle, d’une autre. C’est assez redondant. L’entrée dans le bureau, précédemment, avait déjà mis l’accent sur la poitrine opulente de Stella. Ce que je considère comme une faiblesse du texte peut aussi être appréhendé comme un passage obligé de l’écriture du « hentai » où les filles ont nécessairement des poitrines fermes, rondes, etc.

Les dernières pages de l’eBook proposent un extrait du deuxième épisode, La Fiancée d’Orion. J’ai préféré ne pas lire cet extrait pour découvrir l’eBook en intégralité très prochainement.

L’Examen médical, série Escadron Bio Super Élite, Les Aspirantes, Annie May, éd. Les Chemins obscurs, coll. Les Chemins secrets, 0,99$ USD (en vente sur Amazon, SonyStore et Smashwords)