Je vais donc évoquer mon livre, publié la semaine dernière. Affaires classées X est un titre qui m’est venu à l’esprit l’été dernier. J’avais précédemment écrit deux nouvelles qui présentaient des similitudes. Il m’a semblé intéressant de rassembler ces deux textes et d’en écrire un troisième afin de proposer un petit recueil.

Tout d’abord, il y a eu Rififi à l’AMAP, une nouvelle que j’ai commencé à écrire au début de l’été 2012 pour répondre au thème « échangisme, sexualité à plusieurs » proposé par les éditions La Musardine. J’ai terminé ce texte à la fin de l’été 2012, car entre temps j’ai écrit Journal d’une sexothérapie.  J’ai donc envoyé ce texte, mais le thème n’était pas prioritaire, des mois se sont écoulés… jusqu’à ce que je souhaite reprendre cette nouvelle que j’aimais particulièrement pour la retravailler. 15 000 signes environ, consigne de la maison d’édition, est parfois un peu en deçà de la taille que je souhaite donner. En l’occurrence, pour cette nouvelle, il me semblait qu’il manquait quelque chose, que certaines scènes pouvaient être légèrement développées. Que le texte serait sans doute meilleur ainsi. J’ai donc retravaillé ce texte en ce sens, sans vouloir néanmoins en faire quelque chose de particulier.

Le deuxième texte écrit a été Appartement contre services. J’avais lu un article en ligne sur des « locations » de logement à Paris où les propriétaires demandaient des « services » d’ordre sexuel. J’ai pensé que je tenais une idée intéressante à développer. J’ai imaginé à nouveau ce texte en réponse à un autre thème proposé par les éditions La Musardine : « faits divers ». En pensant que Rififi à l’AMAP pouvait tout aussi bien répondre à ce thème… Et puis, même constat quant à la longueur, après avoir adressé ma nouvelle. J’ai donc retravaillé aussi ce texte, plusieurs semaines après l’avoir adressé.

Je ne pouvais pas en rester là. Les deux textes me semblaient meilleurs dans leur nouvelle version. J’ai pensé à ce titre, Affaires classées X. J’ai donc écrit une troisième nouvelle, Www.sex-info.net, et cela suite à la lecture d’un article en ligne sur une sorte de drive-in sexuel qui se créait en Suisse. Les trois textes mettent ainsi en scène des infos d’ordre sexuel diffusées par un média (journal papier, site Internet), avec une intervention, à un moment donné du récit, de la police. D’où l’illustration de la couverture, réalisée par Virgilles.

Chaque nouvelle est écrite du point de vue d’une narratrice. Ce sont des textes comme j’aime les écrire, des textes farfelus, des textes qui me font rire. Des textes que des lecteurs jugent « invraisemblables ». Au diable la vraisemblance, je n’écris pas ce qui est, mais ce qui pourrait être dans un monde décomplexé où la sexualité est simple à vivre, où elle n’est ni plus ni moins qu’une activité humaine comme une autre. Bref, je m’amuse. Et j’espère que vous serez quelques-uns à vous amuser aussi à cette lecture.

Affaires classées X, ChocolatCannelle, éd. Dominique Leroy, coll. e-ros & ceteri, 2,49€