Il y a beaucoup de similitudes entre le précédent texte publié par Guillaume Perrotte dans la collection e-ros, Fenêtre sur couple, et le roman qui vient de paraître, Le Bracelet électronique. La jalousie, les rapports de couple, le voyeurisme, la folie qui gagne un personnage, la présence d’un enfant et même la profession du personnage principal. Si Fenêtre sur couple était la narration d’une femme, ex-épouse vieillissante remplacée par une femme plus jeune, Le Bracelet électronique est par contre le récit d’un homme qu’un excès de jalousie à l’encontre de sa femme, assorti de coups, a déjà condamné. Il purge sa peine, un bracelet électronique à la cheville. Le drame est raconté à la première personne, le lecteur est immergé dans les pensées de cet homme, Jo, et sombre avec lui dans sa jalousie maladive, sa paranoïa, il vit ses hallucinations, jusqu’au dénouement macabre.

Le Bracelet électronique est un récit érotique très sombre, qui tient le lecteur en haleine. Et pourtant, sa lecture ne m’a pas empêché de rire, car l’auteur réussit aussi des scènes amusantes, voire cocasses comme celle de la livraison de la pizza. Mais je n’en dis pas plus… je vous laisse découvrir ce roman !

L’illustration de couverture a été réalisée par Chairminator. Très colorée, cette illustration joue sur un important contraste avec la noirceur du récit.

Le Bracelet électronique, Guillaume Perrotte, éd. Dominique Leroy, coll. e-ros & bagatelle, 3,99€ (PDF, ePUB et Mobi sans DRM)