Je pense que Poupée de chair est le texte le plus abouti d‘Isabelle Lorédan. Du moins parmi ceux que j’ai lus.

La collection e-ros et Isabelle Lorédan, c’est déjà une longue histoire puisque un court texte de l’auteure a fait partie de la sélection réalisée pour la toute première publication, eXercices stylistiQues, il y a bientôt trois ans. Ensuite, il y a eu Un, deux, trois… Nous irons en croix, qui est le titre qui a eu jusqu’à ce jour le plus de succès dans la collection. Après deux participations à des collectifs épistolaires, Isabelle est revenue avec un titre en solo, Que la chair exulte ! C’était il y a deux ans, déjà. Je suis donc heureuse que l’auteure renoue avec la collection e-ros avec cette nouvelle publication, Poupée chair.

Poupée de chair est son récit le plus long. Il s’agit d’un très court roman, mais d’un roman tout de même, avec ses personnages principaux, Solana et Claude, et quelques personnages secondaires. L’histoire est celle d’un couple, de leur rencontre en 1964 jusqu’à une époque contemporaire. Il s’agit d’une histoire d’amour, d’un amour qu’il s’exprime aussi, mais pas seulement, par la domination. Un texte émouvant.

L’illustration de couverture a été réalisée par Chairminator, qui continue son travail patient pour la collection : vous retrouverez ses illustrations de couverture dans des titres de novembre et de décembre…

Poupée de chair, Isabelle Lorédan, éd. Dominique Leroy, coll. e-ros D/s, ePUB, PDF ou Mobi/Kindle sans DRM, 2,49€