Couple-esclaveCe recueil de trois nouvelles de Marika Moreski vient de paraître aux éditions Dominique Leroy. Il s’agit d’écrits datant des années 80.

Ma nouvelle préférée est la deuxième, Service compris. Problème de personnel dans les hôtels ? Des touristes insatisfaits ? L’idée est pourtant simple pour remédier aux difficultés rencontrées : l’usage d’un esclave en lieu et place du personnel. Connie sert une riche américaine dans un hôtel niçois et va satisfaire ses désirs… Une chute sur un ton humoristique. Pas d’un humour aussi piquant cependant que l’humour distillé dans les nouvelles que j’avais pu lire précédemment.

Le premier texte, Couple esclave, narre les moments heureux d’un homme et de sa femme, tous deux esclaves chez le même maître. Il s’agit d’un récit de toutes les petites brimades, de tous les services domestiques et sexuels dont sont chargés les deux esclaves, auprès de leur maître, de sa future et de quelques invités. L’histoire se déroule aux États-Unis. Lorsque l’on est noir, il y est savoureux d’avoir un couple d’esclaves blancs…

La dernière nouvelle, Slave in space, lie SF et domination. Trois jeunes femmes sont dans l’espace, envoyées en mission : elles doivent capturer un Jupitérien avant que celui-ci n’aille sur terre se fondre avec les humains. La mission dure depuis trois mois. C’est très long lorsque l’on est condamné aux seules caresses entre femmes. Heureusement, c’est un homme de Jupiter qui est capturé… La suite est assez étrange et moins plaisante, à l’exception de la phrase concluant le récit.

Couple esclave & autres nouvelles, Marika Moreski, éd. Dominique Leroy, coll. Le Septième rayon, 2,99€