Reiki-ChocolatCannelleJe disais hier que je ne savais pas exactement quoi faire de la nouvelle qui me restait sur les bras. J’aurais pu la placer directement sur ce blog, comme je le fais souvent, mais j’ai peine à lire des textes sur les blogs d’autrui (la lecture « longue » ne me semble pas confortable sur un blog), alors pourquoi vous infliger une telle lecture ? Un PDF propre, voire un fichier .ePUB ou .Mobi pour lire confortablement sur sa liseuse me semble plus judicieux. Je n’allais pas éditer ce texte via Smashwords, comme je l’ai fait précédemment : mon but est de mettre à disposition facilement cette petite histoire (14 pages avec titre, couverture, biblio… le texte est ultra court !), voire de faire découvrir mes écrits à des personnes qui fréquentent une autre plateforme (et peut-être gagner de nouveaux lecteurs… je peux toujours rêver !) J’ai donc pris le temps d’enregistrer un compte sur Feedbooks et d’y copier mon texte, avec une petite couverture qui donne une idée du contenu… L’image, je l’avoue, a été piquée à la marque LegAvenue. Le livre n’est pas payant, je ne pense pas que LegAvenue s’en offusque, mais autant que je le signale ici. (Si vous souhaitez vous procurer des bas en résille aussi ajourée, vous saurez vers quelle marque vous orienter !)

Bref, cette nouvelle érotique, car c’en est une, de 12 000 signes seulement, est téléchargeable dans le format de votre choix à cette adresse : (LIRE LA MISE à JOUR ci-dessous)

Pitch : Aude, journaliste infiltrée dans une soirée fétichiste, rencontre Mélany, à la dégaine de « chaudasse ». C’est inattendu, ça lui tombe dessus : « Je perçois un feeling grave entre nous. » Du sexe, mais que ça ?

Reiki est offert. Pensez qu’il serait chouette que d’autres livres (qui sont souvent à petits prix qui plus est) soient achetés et lus également… Pour découvrir toute ma biblio, il suffit de vous rendre ICI.

MISE à JOUR DU 11 février 2015 : Cette nouvelle a été retirée de la plateforme de téléchargement. Vous retrouverez ce texte sans doute plus tard dans un recueil que je constituerai. Merci aux rares personnes qui ont fait un retour sur leur lecture via twitter.