secrets-maisons-closesLes maisons closes exercent une fascination sur les protagonistes de ces courtes histoires. À travers des récits imaginaires mais documentés, Marc Lemonier donne à voir une parcelle de l’histoire des lupanars antiques, des étuves médiévales, des bordels exotiques, des sordides maisons d’abattage ou des luxueuses chambres de maisons mythiques. Un panorama historique, en partie géographique, qui révèle des scènes quotidiennes, comme si on y était.

Je m’attendais avec ce livre à un documentaire strict, un peu froid (preuve que je ne lis guère les pitchs quand on me propose de lire un livre !). Ce n’est pas le cas. Et surtout, c’est bien mieux que cela. Le documentaire nous aurait laissé examiner le cadre de vie à partir de données chiffrées, de descriptions de lieux. C’est une excellente trouvaille d’avoir romancé chaque visite des lieux, d’avoir créé des histoires vraisemblables (« véridiques » est-il écrit en quatrième de couverture) à défaut de correspondre à l’exact vécu.

Raconter les aventures « noires et roses » des maisons closes ne suffit pas à faire un livre réellement intéressant : il y a aussi dans ces pages un sens de la narration, une écriture qui captive le lecteur.

C’est un très joli livre, plaisant. Il y manquerait éventuellement des photographies de lieux, des illustrations.

Secrets de maisons closes, La légende noire et rose des bordels, Marc Lemonier, éd. La Musardine, 19,90€