Les-LibertinesLes Libertines est une anthologie des « plus belles œuvres de la littérature érotique au féminin ». On y trouve des textes connus ou moins connus : un extrait de L’ingénue libertine de Colette, un poème de Louise Labbé (celui-là, je le connais par cœur), un poème de Marie Nizet, un de Renée Vivien, un extrait du Général Dourakine de la Comtesse de Ségur, une lettre d’Héloïse à Abélard (très jolie lettre que je ne connaissais pas). Les textes sont parfois très brefs (un seul poème) ou très longs : on y trouve l’intégralité des romans Les Cousines de la colonelle et Mémoires d’une chanteuse allemande. Je n’ai pas regardé en détails ce qu’il en était des Caprices du sexe de Renée Dunan car je connaissais déjà ce roman (Curieusement, je n’en trouve pas trace sur mon blog. Aurais-je oublié d’en parler ?). Et quelques autres textes encore…

Chaque texte est introduit par une courte notice biographique et le recueil tout entier par une préface. C’est une anthologie, il a donc fallu couper les textes, faire des choix, mais l’ensemble est déjà très intéressant à découvrir.
La littérature érotique, libertine, est loin d’être le fait des hommes, on ne peut que le constater à travers ce large panorama.
Une promenade à travers les façons de dire le désir et le plaisir à travers les siècles.

Les Libertines, Les plus belles œuvres de la littérature érotique au féminin, éd. Dominique Leroy, coll. L’Enfer de la bibliothèque nationale de France, 7,49€