les-yeux-bandesQuatre textes composent ce recueil, Les Yeux bandés, écrit par Clarissa Rivière. Je connaissais déjà la deuxième, Massage à quatre mains. C’est le texte que j’aime le moins, car il lui manque un contexte. Dans le premier texte, Jour de grève, c’est la goujaterie finale qui m’a plu, parce que le texte me semblait jusque là un peu trop lisse. Au fond, ce que j’aime, c’est plutôt les comportements étranges, les situations un brin perverses. J’ai été bien plus satisfaite avec les deux derniers textes du recueil : je les ai même beaucoup aimés. Tout d’abord, dans Disparue, il s’agit d’une histoire d’enquête qui conduit un détective privé dans une boîte de strip-tease. Il est engagé par le père de la disparue et profite largement de la situation… Il est aussi question d’amour dans ce texte, d’un amour peu conventionnel et cela aussi me plaît bien. J’ai aimé, dans Adultère, la situation mise en scène, le candaulisme, mais aussi le récit du mari qui imagine comment sa femme a pu le tromper. Ce récit participe à leur excitation commune…

Au final, une deuxième partie bonne, une première de qualité un peu moindre selon mes critères.

Les Yeux bandés, Clarissa Rivière, éd. L’ivre-book, 1,49€ (avec une très jolie illustration de Denis en couverture)