osez-20-faits-divers-sexuelsIl y a des thèmes qui me plaisent plus que d’autres dans les volumes « Osez 20 histoires ». Celui-ci fait partie de mes préférés et je suis très heureuse d’en faire partie, sous mon nom d’auteur ChocolatCannelle, avec le petit texte L’homme sur le lit. Les faits divers, c’est un peu mon « fond de commerce » avec l’écriture d’Affaires classées X (publié en 2014) et d’Orgie au château de Bonpré (qui sera publié en janvier 2016, dans la collection e-ros). L’homme sur le lit n’est peut-être pas très érotique, pas très original non plus, mais c’est un texte qui me plaît bien malgré tout.

Dans cet Osez 20 histoire de faits-divers sexuels, beaucoup de textes m’ont plu. J’ai passé un agréable moment de lecture, de manière générale. Ma nouvelle préférée est L’affaire des types à poil de Vespertille, avec son personnage de policier qui fantasme sur cette femme qui met ses victimes à poil avant de les dévaliser, et surtout cette femme, énigmatique et sensuelle, un très beau personnage de fiction, une femme fatale…

Parmi mes préférées, il y a aussi Le temps des aveux d’Aude dite Orium – une passion destructrice pour un séducteur, Les cadavres ne bandent pas de Camille Destouches – le point de vue du cadavre qui raconte les événements qui l’ont conduit à se jeter sous une voiture, j’ai aimé le point de perversité final surtout, Léviathan de Julien Ligneux – avec son style direct, ses phrases courtes : une écriture pornographique qui frappe juste, Bang bang de Noann Lyne – un homme raconte comment sa femme aimait les partouzes, qu’il y trouvait son compte, jusqu’à ce qui peut paraître une goutte qui déborde… pour l’étrangeté de la situation, parce que c’est incongru et pourtant, révélateur de la complexité humaine ; la fin est bouleversante.

Les textes qui m’ont le moins plu : Leçon de traîtrise à destination de maîtres par trop négligents de Jon Blackfox – texte avec lequel je n’ai pas du tout accroché, Le détournement de Frida Ebneter – que j’ai trouvé assez fade, les textes qui présentaient des actes sexuels non consentis : Rase campagne de Clarissa Rivière, L’enlèvement de Sabine d’Arnaud Vauhallan (avec un personnage drogué aux aphrodisiaques). Je n’ai aimé aussi que moyennement La perspective d’une concurrence d’O-Négatif.

J’ai par contre souri au texte de Romuald Ward, Outrage à agents, et à la chute (néanmoins assez prévisible) de la nouvelle Les sisters de l’Ouest de Jean-Luc Manet. Certains textes plus sombres m’ont plu également : Braquage au Banana beach de Guillaume Perrotte (dont j’aurais reconnu le texte entre tous si le nom de l’auteur avait été caché) ou encore L’œil de Vichy d’Anne de Bonbecque.

Au final, le recueil propose une assez grande diversité d’écrits. Et puis, cerise sur le gâteau : j’aime beaucoup la couverture.

Osez 20 histoires de faits-divers sexuels, Collectif, éd. La Musardine, 8,20€