Impromptus-Cholé-Daphnis-1C’est aujourd’hui que paraît dans la nouvelle collection De fil en soie des éditions Dominique Leroy le premier épisode (sur six) d’Impromptus pour Chloé de Daphnis. Daphnis, Chloé, deux noms qui ne sont pas sans nous rappeler le récit bucolique de Longus – ou bien sûr le ballet créé d’après l’œuvre grecque. En l’occurrence, Chloé et Daphnis vivent à l’époque contemporaine.

Chloé et Daphnis forment un couple d’humeur libre dont les seules contraintes vont épicer la relation. Ces contraintes, c’est Daphnis qui les choisit : il fixe à chaque nouveau chapitre de leur histoire une épreuve à mener, pour Chloé seule, ou pour tous deux. Dans ce premier épisode, deux excursions en club libertin sont à l’ordre du jour : une au Vésuvia et une aux Amours Zone, d’où les sous-titres de l’épisode. Tout ne se déroule pas toujours comme on le prévoit et comme on l’espère, mais l’expérience menée, quel que soit son résultat, conduit à un récit de Daphnis : celui que nous lisons. Il y a ainsi dans Impromptus pour Chloé un jeu constant entre vécu et imaginaire, entre expérience menée et son écriture. L’écriture même peut diriger l’action : parce que Daphnis souhaite écrire telle expérience, il la soumet à Chloé.

C’est un des aspects qui m’a le plus intéressée dans ce texte. Un autre réside dans l’écriture même : l’écrit met à distance le personnage agissant pour lui substituer le personnage écrivant. Le texte peut ainsi sembler un peu froid, et c’est, je le crains, une remarque que les lecteurs feront, tant les lecteurs souhaitent fréquemment une forme d’empathie, de symbiose même entre narrateur/personnage et leurs propres perceptions et ressentis. Il faut accepter le fait que l’écrit n’est pas forcément un réceptacle de ses propres pensées et façons de faire et que la richesse du texte peut aussi tenir en un mode d’écriture qui fait de nous, lecteurs, seulement des voyeurs passifs, derrière une vitre sans tain tenue par l’auteur.

Impromptus pour Chloé, épisode 1, Le Vésuvia, Les Amours Zone, Daphnis, éd. Dominique Leroy, coll. De fil en soie, 0,99€

(Pour suivre l’actualité de la collection De fil en soie, je vous invite à aimer sa page Facebook : https://www.facebook.com/defilensoie/)