osez-parler-sexe-enfantsLa Musardine proposait à des blogueurs d’organiser un concours pour faire gagner un exemplaire de ce livre, Osez parler de sexe à vos enfants. J’étais tentée de le proposer ici, mais il y a si peu de commentaires sur ce blog… Voire quasiment aucun. Cela n’aurait probablement pas servi à grand chose d’y proposer un tel concours qui nécessite la participation des lecteurs. Mieux valait lire et vous donner mon avis sur ce livre.

Je viens donc de le terminer. C’était rapide à lire, j’ai commencé dans la journée d’hier. Osez parler de sexe à vos enfants est un volume un peu à part de la collection Osez. Pas le même type de couverture, de typographie du titre, d’illustration, le format me semble être légèrement différent (je n’ai pas comparé avec les autres, mais celui-ci me semble un peu plus large), le prix est un peu plus élevé aussi, mais le nombre de pages et la quantité de textes est équivalente aux petits guides habituels.

Il s’agit d’un livre destiné à décomplexer les parents, à leur permettre de dédramatiser des situations qui pourraient leur sembler délicates. Ce que j’en retiens, c’est qu’il s’agit d’un petit livre plein de bon sens, mais il me semble qu’en tant que parents, on arrive à gérer ce genre de situations, les questions et les doutes de sa progéniture, leur silence aussi (après tout, ils peuvent aussi rester silencieux, chacun réagit différemment). Au fond, c’est réconfortant de se dire qu’on ne se débrouille pas si mal. Les conseils à retenir sont surtout de ne pas en dire plus qu’il ne faut, de ne pas abreuver de termes techniques, de ne pas être intrusifs surtout, de rectifier les paroles erronées de ses enfants, de retourner les questions : « et toi, qu’est-ce que tu en penses ? » pour savoir sur quel point l’interrogation a lieu, pour savoir quel est le niveau de connaissance de l’enfant et répondre ainsi plus aisément. Les questions des enfants doivent avoir une réponse adaptée à leur âge, rien ne sert (et même au contraire, c’est plutôt néfaste) d’en dire trop, trop tôt.

Le guide aborde des questions comme la pudeur, la masturbation, les premières règles, l’information que l’ado peut recevoir au planning familial, la grande crainte des parents : la pédophilie, etc. Il évoque aussi bien la petite enfance que l’enfance et l’adolescence. Il est émaillé de citations d’experts de la sexualité chez les enfants, de petites anecdotes de parents ou de paroles d’enfants. Ces anecdotes et petits mots donnent au guide un côté divertissant. Cela contrebalance le sérieux des propos, notamment des interviews d’experts.

En somme, pour qui s’inquiète, le guide peut être vraiment utile. Ce que j’ignore, c’est si les parents s’inquiètent à propos de la perception de la sexualité par leurs enfants. Ce n’est pas mon cas, mais je ne suis pas de nature particulièrement inquiète, tout arrive à point, il faut laisser le temps au temps… La meilleure chose à faire est d’avancer sereinement.

Osez parler de sexe à vos enfants, Sandra Franrenet, éd. La Musardine, coll. Osez, 11,90€