lily-saison1-episode1-DeclicJe vous ai déjà parlé de Lily, cette nouvelle série érotique publiée dans la collection De fil en soie. Vous avez même pu lire un extrait du premier épisode ICI. A présent, ce premier épisode intitulé Déclic ! est paru. L’occasion pour moi d’en dire quelques mots supplémentaires.

L’histoire de Lily a commencé en mai 2015. Du moins c’est à ce moment-là que j’en ai entendu parler pour la première fois. Karine Géhin était déjà auteure pour la collection e-ros, à travers un court texte publié dans le recueil À corps et à cris (sur le thème de la fessée). Elle m’a ensuite adressé des textes qui ont constitué le recueil sur des initiations au BDSM : Pulsions. Et puis en mai donc, elle m’écrit ceci : « J’ai commencé une nouvelle à quatre mains avec William Tinchant pour ton appel à texte sur le triolisme*. Or, le texte va s’avérer trop long, même après corrections, coupes, etc. Est-ce qu’on doit le proposer quand même? Ou est-ce qu’on peut le proposer pour une parution « à part »? Autre option à laquelle on pense, écrire une suite, sur le même thème, et en faire un mini-roman. Si le texte te plaît, bien entendu. » (* Il s’agit du recueil Triolismes 2 paru récemment)

Cela ne s’appelait pas encore Lily, du moins pour moi, mais l’aventure était commencée, et les textes m’ont vite plu. Les épisodes se sont succédé, à partir de Déclic !. Quand on a lu les premiers, on en redemande ! Lily est un personnage attachant, elle est réellement au cœur de chaque histoire, c’est une héroïne un peu hésitante au départ, mais qui prend vite ses marques, capable de relever des défis, capable d’aller de l’avant, de se faire plaisir, tout en restant humaine, en s’attachant aux personnes qu’elle côtoie. Non, cela n’est pas une romance, je le précise car on m’a posé la question. Il  n’y a pas une histoire d’amour, mais un amour de la vie, même s’il y a parfois un peu d’ambiguïté sur ce que peut ressentir Lily pour tel ou tel personnage.

Chaque titre des collections e-ros ou à présent aussi De fil en soie ont été validés, par l’éditrice, par moi aussi. Si les textes sont publiés, c’est évidemment parce qu’on leur a reconnu une valeur, des qualités d’écriture, une histoire qui tient la route, qui est bien racontée,… Mais j’imagine sans peine que certains textes auront moins d’échos que d’autres, parce qu’ils sont un peu plus obtus, concernent seulement une partie du lectorat, abordent des thèmes qui n’ont pas nécessairement la cote, parce que le style de l’écrivain a des particularités qui risquent de ne pas être toujours appréciées, etc. On ne publie pas toujours des textes qui ont un avenir commercial radieux (ce qui ne signifie pas que les textes sont mauvais, loin de là, ils sont même parfois extra et c’est triste de constater que les titres n’ont pas l’écho qu’ils méritent, ce qui ne signifie pas non plus que ces livres ne vont pas avoir une poussée de vente plus tard, on ne peut jamais être sûr de rien). Avec Lily, je crois que l’avenir commercial pourra être radieux, parce qu’il y a les ingrédients pour qu’il en soit ainsi. Question de feeling. Parce que le texte me semble dans l’ère du temps. Je peux évidemment me tromper, on verra ce qu’il en sera dans plusieurs mois, mais disons que je crois que cette série peut sortir du lot en terme de ventes. Croisez les doigts pour nous (ou plutôt, achetez les livres !)

Lily, épisode 1, Déclic !, Karine Géhin et William Tinchant, photographie de couv. de William Tinchant, éd. Dominique Leroy, coll. De fil en soie, 0,99€