Fanfan et sa maîtresseFanfan et sa maîtresse et autres nouvelles de Bernard Guérin est la dernière publication de la collection Lectures amoureuses des éditions La Musardine. Il s’agit donc d’un recueil de nouvelles ; celle de tête s’intitule Fanfan et se maîtresse. Le livre s’étend sur un peu plus de cent pages, c’est donc un petit volume qui se lit vite. Et j’ai envie d’ajouter tant mieux parce que je n’aurais sans doute pas lu un volume épais constitué de la sorte.

Fanfan et sa maîtresse n’est ni particulièrement bon ni particulièrement mauvais. Les nouvelles se lisent sans déplaisir, mais sans laisser un souvenir impérissable. J’en arrive, à la fin de cette lecture, à me demander pourquoi cette œuvre a été sélectionnée pour entrer dans la collection Lectures amoureuses. Rien de particulièrement folichon, rien de particulièrement original, une écriture correcte mais sans rien d’extraordinaire. Bref, le recueil se lit, peut plaire un peu, mais s’oublie. Alors pourquoi conserver ces textes dans cette collection, ce qui s’apparente pour moi à consacrer l’œuvre comme une sorte de classique de l’érotisme ? Cela me dépasse. J’avoue préférer bien des volumes de la collection Osez 20 histoires, alors que la collection est ouverte à des auteurs débutants. Bernard Guérin ne semble absolument pas débuter d’après la 4e de couverture, et pourtant rien de particulièrement intéressant n’émerge de ce recueil, même si, je le répète, les nouvelles ne sont pas mauvaises du tout (mis à part le court texte intitulé Les Aventures de Sylvette que j’ai trouvé sans intérêt aucun). De petites histoires que n’importe qui quasiment aurait pu écrire, voilà mon sentiment global.

Il convient cependant souligner un fantasmes récurrent sur la famille et les relations incestueuses  : quelques textes sont concernés. On peut citer La Vocation d’Amélie par exemple, qui grâce à l’aspect délictueux de sa chute, pimente un peu l’ensemble du recueil autrement relativement sage.

Fanfan et sa maîtresse et autres nouvelles, Bernard Guérin, éd. La Musardine, coll. Lectures amoureuses, 6,95€