liens-damitie-de-clarissa-riviereClarissa Rivière signe avec Liens d’amitié, tout récemment publié aux éditions L’ivre-book, dans la collection Indécence (réservée au BDSM), un joli petit texte.

L’histoire commence comme un récit fantastique : l’orage soudain gronde, la pluie s’abat sur des randonneuses, tout peut basculer… Elles pourraient entrer dans la demeure de Dracula, mais l’accueil est charmant, très charmant… Il ne pourrait s’agir que d’une parenthèse libertine, or, une des deux amies est mordue, si je puis dire. Le maître des lieux la vampirise, elle se soumet à lui, et rien ne peut lui faire changer d’avis. La fin est intéressante : j’aime quand tout n’est pas certain, quand la fin est comme suspendue.

Le texte est soigneusement écrit, il se déroule parfaitement. Il manquerait cependant parfois quelques virgules. Dans la phrase « Lundi on a cours ma vieille je te rappelle » par exemple, cette absence se remarque un peu trop à mon goût.

La nouvelle est très courte, le texte se déroule en moins de vingt pages, mais il n’en faut pas plus pour passer un bon moment.

Liens d’amitié, Clarissa Rivière, éd. L’ivre-book, coll. Indécence, 0,99€ l’eBook.