omaha1-visuel-perspective« Dès qu’elle quitte les lumières de la scène, la divine féline s’évapore… »

Cette divine féline, c’est Omaha. D’où vient ce nom ? D’une carte pointée du doigt par deux chattes devenues amies devant une agence qui les a placées comme danseuses nues. Omaha électrise les foules, son corps fait rêver. Son travail lui plaît. Elle est belle et désirable, mais seule… Jusqu’au jour où dans sa loge se présente un dessinateur, Chuck, qui devient son compagnon, son amant, en plus d’être son plus fidèle admirateur. Mais les exhibitions d’Omaha sont compromises par une loi pudibonde…

omaha-extrait

Ceux qui promeuvent cette loi ne sont cependant pas les derniers à la transgresser dans leur très chic club privé, se réservant ainsi en secret ce qu’ils montrent du doigt au grand jour. « L’avenir est dans la politique. »

L’ensemble des épisodes des aventures – anthropomorphiques – d’Omaha est réuni en quatre volumes dont deux viennent de paraître. Ce premier volume pose tout d’abord les personnages ainsi que la relation amoureuse et sexuelle d’Omaha et de Chuck. Les dialogues du couple sont vivants et croustillants, Chuck et Omaha n’ont pas la langue dans leur poche. Il s’agit moins dans cette BD de montrer du sexe que de parler librement de sexe, et le sexe n’est pas exempt de tendresse ni d’amusement.

« C’est une limace, ton bazooka ! »

C’est joliment réussi.

Mais les aventures d’Omaha ne s’arrêtent pas à cela ; elles sont complexes, faites de jeux d’alliances, de trahisons, de rivalité. Pouvoir et argent s’en mêlent. Tentatives de meurtre, filature, kidnapping… Le scénario s’étoffe. Peut-être trop d’ailleurs si l’on souhaite rester sur « une nouvelle approche du sexe et de l’amour » (propos de Reed Waller en introduction). Il ne s’agit plus (ou plus seulement) d’érotisme et de la vie d’un couple : on est dans un récit noir. Cet aspect m’a moins plu. Il est cependant un atout pour les amateurs du genre et pour tous ceux qui ne lisent habituellement pas de BD érotique à cause de la faiblesse fréquente des scenarii.

« C’est avec finesse qu’Omaha se différencie de ses sordides congénères pornographiques. » écrit James Vance en introduction du volume.

Les aventures complètes d’Omaha, danseuse féline, tome 1, scénario de Kate Worley et James Vance, dessins de Reed Waller, traduction et adaptation au français de Master Tabou, éd. Tabou, 19€

Extrait ICI