Mariée, oui, mais avec qui ?Avec Mariée, oui, mais avec qui ?, on se situe à la fois dans la romance et dans l’érotisme. Ce roman a deux particularités : il est écrit à quatre mains par deux auteures de la maison HQN (entre autres), Valéry K. Baran (dont j’ai déjà lu plusieurs textes) et Hope Tiefenbrunner (dont je n’ai encore jamais rien lu) et il laisse aux lecteurs faire certains choix, même celui du mariage final – ou pas.

Revenons d’abord aux deux auteures : les trouver associées n’est pas surprenant quand on sait qu’elles tiennent un blog en commun et qu’elles ont déjà écrit ensemble un texte (Porn ? What porn ? rassemble un texte de chacune et un texte écrit à 4 mains). Par contre, le livre qui propose différentes suites, au choix du lecteur, est une nouveauté. Quel travail ce doit être d’écrire différentes versions, de les faire se croiser, se chevaucher, se succéder sans commettre d’erreur ! Mais l’effort en vaut la chandelle, car le roman est agréable à lire et je l’ai apprécié.

Le lecteur peut choisir des choses relativement anodines à la place de Rose, comme de répondre à son ex ou de l’ignorer, de choisir la robe de sa mère au lieu de la robe de la couturière de la future belle-mère, mais aussi prendre des décisions plus importantes, la dernière étant de se marier avec Marc ou d’y renoncer pour vivre avec l’ex, l’ex-futur beau-frère, la meilleure amie-amante ou le pétage de plomb (et il porte bien son nom. A lire absolument en fin d’e-book !).

Rose est habituée des clubs échangistes, des relations sexuelles non conformistes. Elle accepte la demande en mariage de Marc, rencontré quelques jours plus tôt. Elle, casée ? Personne n’y croit. Rose elle-même est pleine de doutes, d’autant que son ex comprend son erreur et que son futur beau-frère est absolument craquant. Trois hommes pour elle, c’est trop quand il s’agit d’un mariage. C’est ce que sa raison lui dit, mais son corps ne suit pas, d’où des scènes érotiques avec l’un ou l’autre (mais pas les trois à la fois tout de même), un désir qui se manifeste de manière incongrue, des regrets, des frustrations. Ajoutons à cela une mère hippie et des beaux-parents cool, deux amies adeptes des mêmes pratiques que Rose et une faune colorée du milieu libertin. Au final, pour ma part, j’ai choisi Jérémy, le frère de Marc. Parce qu’il savait cuisiner. Cela peut toujours servir, non ?

Je n’ai vu qu’un classement en « romance » sur Netgalley, où j’ai téléchargé l’e-book. Il est vrai que Mariée, oui, mais avec qui ? se termine bien, quel que soit le choix effectué, mais le mariage avec Marc est loin d’être garanti et les pulsions sexuelles de Rose ne se taisent pas pour autant. Elles sont si importantes pour le cours du récit qu’on ne peut les négliger. J’aurais donc effectué un classement en « littérature érotique » en plus de « romance »- ce que je choisis de faire d’ailleurs en plaçant cet avis de lecture dans cette partie du blog. Les auteures, quant à elles, le définissent sur leur blog comme « Chick-lit humoristico-érotique. M/F et + » Autrement dit, il y a un peu de tout et cela donne un joyeux mélange.

Un petit aspect technique gênant avec cet eBook : les liens hypertextuels qui envoient vers telle ou telle suite sont placés si près les uns des autres que des erreurs de manipulation sont fréquentes. J’ai pu, sur ma liseuse, augmenter la taille des caractères pour éviter autant que possible ce problème, mais pas augmenter l’interligne, hélas. Sur d’autres liseuses, vous aurez peut-être plus de chance que moi. Je pense qu’il aurait été plus pratique que ces liens soient séparés davantage au lieu de se situer les uns sous les autres, sans interligne particulier. J’ai cru à des erreurs dans les liens hypertextuels, mais il semble que ce ne soit que cette promiscuité dont je parlais qui ait posé problème. Il est arrivé aussi qu’au lieu de tomber au début d’un chapitre, je me trouve en réalité à la fin du chapitre précédent, mais cela se repère vite et il suffit de tourner la page pour lire le bon texte.

J’ai hésité avant de télécharger cet e-book. D’abord à cause du classement en « romance » uniquement, ensuite parce que la couverture fluo n’augurait rien de bon d’après moi (je n’aime vraiment pas la couverture), enfin parce que j’étais sceptique à l’idée de devoir choisir la suite du récit. Heureusement, j’ai lu un extrait sur Calaméo. Cela m’a décidé à entreprendre cette lecture et je ne le regrette pas. Le roman est vraiment très sympa à lire, décontracté, avec des personnages colorés, des répliques taquines. Mariée, oui, mais avec qui ? est un chouette roman.

Mariée, oui, mais avec qui ?, Valéry K. Baran et Hope Tiefenbrunner, éd. HQN, 4,99€ (actuellement en précommande, sortie le 10 mai 2017)